top evenements

    logo friends frye

Abboud Beroual

Retour au bercail

Le vent glacial du nord souffla à travers les champs
Faisant tourbillonner la neige sur mon passage
La neige frappa mon visage
M’obligeant à prendre refuge derrière ma cagoule
 
Soudainement, mon cœur devenu lourd et mélancolique
Me transporta aux terres de mes grands-pères
Où le Sirocco oblige l’homme à se protéger avec le turban
Des grains de sable qui fouettent son visage 

Je me courbai en révérence devant le vent puissant
Qui siffla dans le vide blanc
Là où le printemps amena espoir et joie
L’hiver ne laissa que solitude et langueur

Tels mes aïeux avant moi
Qui marchaient dans le vide désertique
Mes pieds touchèrent le sol
Je me rappelai du sang et de la sueur des hommes de l’Aurès

L’Aurès donna naissance aux hommes
Qui ne rêvaient qu’à la liberté
Et qui ont donné corps et âmes à la patrie
Pour protéger cette Mère contre l’agression coloniale

Et maintenant je traverse pour la première fois
Les sentiers où ils ont marché pour la dernière fois
En respirant l’air qu’ils ont respiré,
Je ne suis plus seul.